Archive | novembre, 2011

Découverte : Une nouvelle espèce de poulet dans votre assiette!

30 Nov

Cette semaine, je vous propose un produit que j’ai découvert dernièrement, dans ma quête d’un nouveau monde sans viande. Et oui, je suis maintenant végétarienne… mais je mange quand même certains fruits de mer! J’ai donc décidé de vous parler des Croquettes de simili-poulet ou, comme j’aime bien les appelées, les «croquettes de poulet pas de poulet»!

Il s’agit de soya, qui remplace la viande, et de friture, comme celle utilisée pour les «vraies» croquettes. La texture, la forme, le look et MÊME le goût sont à s’y méprendre. Voyez par vous-mêmes!

 

Soyez sans crainte, bien que le tofu soit également fait de soya, le goût n’est pas du tout comparable… j’aime mieux le préciser, parce que je connais beaucoup de gens qui ont le dédain du tofu!

Les croquettes de simili-poulet sont mêmes approuvées par les carnivores (mon chum)! Accompagnées d’une bonne salade ou de délicieuses frites, elles font un malheur pour les soupers vite faits. C’est une bonne alternative pour remplacer la viande dans un repas que toute la famille peut apprécier et c’est un SUPER geste pour l’environnement (ne contient aucune viande).

Voilà donc une excellente façon de participer aux lundis sans viande!

Ce produit, offert par la marque Veggie Patch, est disponible en épicerie, dans le comptoir des produits végétariens, tout prêt des légumes.

[Geekeries] Décorations branchées

30 Nov

Petite note : il y a des chances que vous trouviez la chronique suivante quétaine si vous êtes un gars.

Noël arrive à grands pas. Déjà, depuis quelques semaines, la musique de Noël envahit les magasins (ce qui ne fait pas nécessairement le bonheur des vendeurs et vendeuses!) Bref, la folie de Noël s’empare de nous peu à peu. Pour ma toute première fois, j’ai décoré mon chez-moi (puisque je viens de partir de chez mes parents), donc j’étais très excitée. Alors que je magasinais pour MES décorations, j’ai fait une petite découverte qui a fait frétiller mon petit cœur de blonde de geek : des décorations de Noël USB! En fait, j’ai trouvé deux modèles : un petit sapin et un bonhomme de neige. Le petit sapin, qui fait une dizaine de centimètres en hauteur, est transparent avec des petits cercles de couleurs, qui font office de guirlandes. À l’intérieur, on trouve un liquide (probablement de l’eau) avec des brillants qui bougent grâce à la convection. Une petite lumière qui change de couleur de façon aléatoire (bleu, vert, mauve, rouge) dans la base du sapin vient ajouter une touche mignonne au tout. Bien sûr, c’est ici une opinion féminine, parce que, du côté de la gent masculine, on semble trouver que c’est un bidule inutile (sondage maison). Pour ce qui est du petit bonhomme de neige, on retrouve le même principe, mais dans une autre forme, tout aussi adorable.

L’utilisation n’est pas très compliquée : vous prenez la décoration et vous la branchez dans la prise USB de votre ordinateur. Elle se met à briller et à changer de couleur. Il ne vous reste plus qu’à dire « ah c’est dont ben cute! », pendant que votre douce moitié bronche sur la « bébelle » insignifiante que vous venez d’acheter. Bon, ce n’est vraiment pas une révolution en matière de décoration de Noël, mais ça a fait ma journée lorsque je les ai vues! Le seul point négatif que je leur donne est le fait que le fil USB est beaucoup trop court. C’est idéal pour les ordinateurs portables, mais pour les ordinateurs personnels où la tour est cachée sous le bureau, c’est un peu moins pratique. Toutefois, faites attention si vous avez des animaux de compagnie, ou même des enfants qui courent partout : les décorations ne sont pas particulièrement fragiles, mais pour éviter tout accident, il serait préférable de les poser à un endroit sûr.

Personnellement, j’ai trouvé ces petites décorations chez Essence du Papier, pour une dizaine de dollars, mais je suis persuadée qu’elles sont en vente dans bien d’autres magasins où l’on vend des décorations de Noël.

Organisation stylisée

29 Nov

Êtes-vous de celles qui utilisent toujours des agendas version papier et qui y inscrivent leur vie? Vous avez un calendrier et un organiseur sur votre téléphone intelligent, mais vous ne pouvez résister à l’envie d’acheter l’agenda tout mignon que vous avez vu en passant devant la librairie? Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, vous serez probablement aussi charmées que moi par la ligne MomagendaMD.

Momagenda offre toute une gamme de produits utiles pour les mamans, en passant des agendas, aux « post-it », aux listes « à faire » et même à des cartables d’information pour les gardiennes (incontournable pour les mamans). Vu la popularité grandissante de leurs agendas, l’entreprise a créé une collection spéciale, Myagenda, qui s’adresse, elle, aux étudiantes, aux professionnelles, aux femmes en général qui n’ont pas d’enfants.

Ces collections ont des designs conçus pour plaire à l’œil de la gent féminine, tout en gardant une apparence professionnelle. Les couvertures d’agenda sont offertes dans des couleurs vives, comme le rose et le mauve, mais aussi dans d’autres couleurs plus sobres, telles que bronze. On en trouve aussi avec une couverture zébrée, ou avec motif « girafe ». De plus, l’intérieur est très bien divisé : au début, vous avez une petite section pour écrire vos coordonnées, au cas où vous l’égareriez. Ensuite, vous trouvez la partie « agenda » (évidemment). J’ai personnellement opté pour la version « une semaine sur deux pages », mais vous pouvez aussi en trouver avec une page par jour. Puis, vous avez une section consacrée aux notes de tous les jours : préparation de fêtes, de vacances, relevé de dépenses, listes de trucs qu’on aime et qu’on veut noter quelque part (musique, vins, films, etc.), et quelques pages lignées pour d’autres types de note. Il y a même une petite partie « Mes essentiels » où l’on trouve un carnet d’adresses, un calendrier perpétuel pour les anniversaires et même une section où noter les coordonnées de notre avocat, de notre dentiste, de notre médecin, de nos voisins, de notre décorateur, de notre homme à tout faire, du service de ramassage des ordures (parce que c’est tellement pratique à avoir!), etc. On retrouve aussi d’autres petites informations comme les signes du zodiaque et leurs dates, les fleurs et les pierres de naissance et même les matériaux des anniversaires de mariage. Cette partie « essentielle » peut être retirée de l’agenda lorsqu’il est terminé, pour le mettre dans celui de l’année suivante.

Pour ma part, je me suis éprise de cette gamme de produits, plus particulièrement celui avec un design de zèbre! Vous trouverez les agendas en version académique (de juillet à décembre de l’année suivante) et en version annuelle (de janvier à décembre). Le seul hic, c’est qu’ils sont seulement offerts en anglais, puisqu’ils sont fabriqués par une entreprise américaine. Cependant, ils font changement des agendas sérieux en noir et blanc!

Les agendas Momagenda sont en vente pour une cinquantaine de dollars dans la plupart des librairies anglophones, telles qu’Indigo et Chapters, et chez Essence du Papier. Pour plus d’information, vous pouvez visiter leur site au http://www.momagenda.com/

J’attends mon câlin!

29 Nov

Le 29 novembre, c’est la journée « Hug a Gamer Day », c’est-à-dire la journée « Donnons un câlin à nos amis joueurs ».

En fait, ce n’est pas une journée officielle mais un événement cocasse créé sur Facebook par une poignée de passionnés du jeu dont Gilles Gaumont.

« Nous faisons appel à tous les gamers, qu’ils jouent à des jeux vidéo, jeux de table, de cartes, jeux de rôle, grandeur nature. Peu importe, ils sont tous des gamers à nos yeux. » Le collectif a choisi cette date précise parce que c’est la journée à laquelle le jeu Pong a été lancé en 1972.

Cette année, le collectif a décidé d’étendre la portée de sa cause en formant le groupe « Hug A Gamer ». En plus de partager leur amour pour les jeux, ils promouvoient le fait que la communauté des joueurs tisse des liens amicaux avec un minimum de discrimination envers la diversité culturelle, sociale et religieuse de ses individus. La réalité politique actuelle devrait s’en inspirer, selon Gilles Gaumont. Pour connaître tous les enjeux chers à l’association devenue mondiale, je vous invite à visiter leur site.

Grâce à la popularité de Facebook et le fait que toute information y est propagée de manière immensément rapide, l’édition 2011 de Hug a Gamer Day a réussi à rassembler des milliers de joueurs qui attendront tous leur câlin aujourd’hui, dont moi!

*Note: Article republié avec l’accord de l’Épée Légendaire.

Ode à Sephora

28 Nov

La semaine passée, on apprenait la meilleure nouvelle de l’année 2011 tout entière : Sephora va ouvrir au Centre Commercial Complexe des Ailes , au centre-ville de Montréal.

SE-PHO-RA !!!

Vous allez me dire qu’il y en a déjà un à Laval, soit. Mais pour moi, aller à Laval sans auto c’est comme deux heures de grammaire latine : c’est long et c’est chiant.  Je vous jure que c’est plus pratique d’aller chez Sephora à Manhattan, j’embarque dans un autobus Greyhound et c’est là, à l’arrivée à Port Authority.

Appel à la STM : merci de créer une station de métro Carrefour Laval.

Pourquoi j’aime Sephora :

  • j’aime cette odeur unique de mélange de parfums. Une inspiration et je m’imprègne de Chanel et de Yves Saint Laurent. De la snifette de luxe.
  • j’aime les sélections de Sephora qui me font croire que j’achète les meilleurs produits de la galaxie.
  • j’aime leur démaquillant qui démaquille tellement bien que j’hésite à tenter le eye-liner au Sharpie, juste pour voir.
  • j’aime les petits bidules que j’achète parce que c’est pas cher, mais dont je ne me servirais jamais (fonctionne aussi pour Ikea).
  • j’aime la carte de fidélité qui m’offre un cadeau pour ma fête que je pourrais enfin aller chercher.
  • j’aime leurs petits sacs noir et blanc, les sacs à lunch les plus cute de la Terre.

Et vous, pourquoi aimez-vous Sephora ?

Ma chanson coup de coeur

25 Nov

La musique nous fait vibrer. Réagir. Elle nous ébranle. Voici une chanson que je veux partager avec ce blog car je la trouve à propos.

La chanson « Unpretty » du défunt groupe TLC vient me chercher chaque fois que je l’entends. Elle a d’ailleurs une place de choix dans mon iPod. Ses paroles racontent l’importance de s’accepter telle qu’on est, valeur que je trouve primordiale pour vivre heureuse et en harmonie avec nous-mêmes.

Et vous pouvez me traiter d’hypersensible (ce que je suis et assume entièrement) mais je fonds en larmes systématiquement lorsque je regarde le vidéoclip associé à cette chanson. Je mets quiconque au défi de l’écouter sans broncher.

Le look cul de singe, c’est quoi ?

25 Nov

Dotée de longs cheveux blonds raides (parce qu’on sait que la longueur est déterminée à la naissance (!)) je me devais en fille digne d’être fille, de ne pas être satisfaite.

J’ai donc opté pour le chocolat… noir…

Après m’être mutilée du cheveu, j’ai vite compris comment pouvaient survivre tous ces minis salons de coiffure obscurs qui bordent les rues à Montréal.

Et oui… il y a d’autres filles aussi.

Sans rédiger une thèse expliquant mes moments marquants de noirotte/brunette/rougette/jaunette et blanchette qui s’en suivirent ainsi que de la dégradation assez soudaine de mes poils de tête (de mon poil de tête pour les intimes), voici la conclusion de mes expérimentations capillaires.

Le brun, c’est bien ; un moment.
Mais, pour faire partir le foncé après « le moment » il faut du décolorant. Qui dit décolorant dit cheveux secs et abîmés qui dit quelques centimètres en moins.
(-2 cm cheching!)

Le jaune : la couleur transitoire
On aime toutes le jaune. Le jaune inégal qui crie : « Avant, j’étais brune, moi ! »
Qui dit jaune dit : « Il faut faire quelque chose ».
Je viens d’être brune, alors retournons vers notre blond national !
Solution : décolorant.
(-2 cm cheching!)

Le blanc ; ça se salit vite…
Des beaux cheveux argentés (du moins ce qu’il en reste), ça vous dit ?
Une fois l’été terminé et la grisaille de l’automne qui plombe sur nous, il faut faire quelque chose. Optons pour de la chaleur!
Après les décolorants, on veut se donner un peu de pep, alors pourquoi ne pas se débarrasser des pointes cassées?
(-2 cm cheching!)

Le roux, c’est bien ; la journée-même.
Le lendemain, on se retrouve avec une tignasse brun terne et un carnet de rendez-vous au salon pour aller se refaire peinturer la couette. Mais, malgré tout, assez tenace lorsque l’on veut se diriger vers n’importe quelle autre couleur… Du joli.
Résultat de l’équation : décolorant.
(-2 cm cheching!)

Le look « cul de singe ».
Et voilà, on atteint la destination finale nommée de mon cru : Le look « cul de singe ». Ce moment magique où on ne veut plus d’une tignasse à faire tourner les têtes mais seulement que nos beaux cheveux naturels plates.

On n’ose plus les blonds aguichants ou les rouges criants, mais on se satisfait d’un plumage semi-naturel, sec, terne et court.

Ennuyées, les secondes sont comptées avant que nous nous retrouvions à nouveau sur la chaise de la coiffeuse, prêtes à affronter une nouvelle aventure.

Le prix de consolation dans tout ça?
Vu le peu de cheveux qu’il reste, ça coûte moins cher!

%d blogueurs aiment cette page :